La Pierre de Lune

Pierre de lune Pierre brute 2,5 x 1 cm poids:4 g

Propriétés en lithothérapie

Cette pierre est sacrée en Inde. Elle a la réputation de générer un avenir chanceux, de protéger contre les accidents et de développer l’intuition. Une légende indienne prétend que la personne qui la place dans sa bouche, une nuit de pleine lune, sera capable de prédire l’avenir.

On dit qu’elle est en lien avec les cycles de la lune et qu’elle a, de ce fait, une dimension céleste. On l’associe à la féminité qu’elle symbolise ainsi qu’à la tendresse maternelle et aux amoureux. Elle pourrait aider les mères qui s’inquiètent pour leurs enfants. Elle a aussi la réputation d’apporter de la douceur, de la tolérance et du bonheur conjugal.

On lui prête en outre des vertus pour favoriser l’équilibre hormonal des femmes et donc pour stimuler la fécondité, accompagner les grossesses, apaiser les douleurs de la menstruation et réguler les effets de la ménopause.
Elle est également connue pour ses effets positifs sur la digestion et les douleurs gastriques.
Elle a également un pouvoir poétique qui pourrait aider les artistes en difficulté d’inspiration.
Cette pierre est associée au 4ème chakra (chakra du coeur ou cardiaque) et aurait la vertu d’en faciliter l’ouverture. Elle aurait également un effet positif sur le 6ème chakra (chakra du 3ème oeil ou frontal).

Description et gisements

La pierre de Lune ou hécatolithe a été découverte et décrite en 1801 par Jean-Claude Delamétherie. Elle appartient à la variété des orthoses, au groupe des silicates, au sous-groupe des tectosilicates et à la famille des feldspaths. Sa composition chimique est K (Al, Si2O8) et sa dureté est de 6 sur une échelle de 10. Elle est sensible aux chocs car elle a un clivage parfait, comme tous les minéraux de l’espèce de l‘orthose. Elle se taille principalement en cabochon.
Sa couleur, incolore, mais parfois blanche ou argent et son opalescente, avec des chatoiements bleus ou blancs, rappelle la clarté de la lune et explique son nom. Ces reflets sont liés à la structure cristalline de ce minéral et sont causés par le phénomène optique d’adularescence (phénomène unique qui se manifeste par un délicat reflet argenté ou bleuté qui semble glisser sur toute la surface lorsqu’on la bouge).

Les pièces les plus recherchées sont celles qui n’ont aucune nuance jaunâtre. 

On la trouve, comme l’orthose,  dans les roches plutoniques et métamorphiques. Ses gisements principaux se trouvent au Sri Lanka, en Australie, en Birmanie, aux États-Unis, au Brésil, en Inde, à Madagascar et en Tanzanie.

 

 

 

Publié dans : ||le 9 juillet, 2013 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

kokolecture |
Havana 505 |
lesmarchombres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | avoslivres
| le Voyage d'Usul vu pa...
| abdallahtigre